Thèmes

Poster électronique

635 - Les atteintes oculaires au cours de la maladie coeliaque.
Ocular involvement in coeliac disease.
LACHAR R*, TNACHERI OUAZZANI B, LAGHMARI M, IBRAHIMY W, CHERKAOUI O, SKIKER H, BENHARBIT M, BENABDELLAH N, DAOUDI R (Rabat, Maroc)
Congrès 2008
Résumé
Introduction

 La maladie coeliaque est une entéropathie chronique auto-immune caractérisée par une intolérance alimentaire au gluten. C'est une entité clinique polymorphe impliquant plusieurs organes. L'atteinte oculaire y est rare et elle est caractérisée par une inflammation du tractus uvéal. L'association à d'autres maladies autoimmunes est fréquente.

Matériels et Méthodes

Les auteurs rapportent deux cas de patients suivis pour maladie coeliaque, confirmée par des données histologiques, et présentant une atteinte oculaire.

La 1ère observation est celle d’une patiente de 25 ans, qui a présenté une uvéite totale avec au FODG une hyalite, un décollement séreux rétinien maculaire, une hyperhémie papillaire, des engainements péri-vasculaires et un remaniement pigmentaire rétinien.

La 2ème observation est celle d’un enfant âgé de 14 ans, chez qui le diagnostic de maladie coeliaque a été retenu 3 mois avant sa consultation ophtalmologique et qui présente une uvéite intermédiaire bilatérale avec œdème papillaire à gauche et un décollement séreux rétinien maculaire bilatéral.

Résultats

 Un bilan infectieux a été réalisé et s’est révélé négatif dans les deux cas. La recherche de maladie systémique a permis de mettre en évidence l’association à une sarcoïdose dans le 2ème cas. Devant la sévérité de l’atteinte oculaire, un traitement par bolus de corticoïde a été institué dans le 1ier cas et a permis une régression de la symptomatologie oculaire. L’évolution a été marquée par une récidive de l’uvéite totale, ce qui a justifié un traitement corticoïde par voie générale.

Dans le 2ème cas, un traitement corticoïde par voie orale a été institué avec régression de la hyalite et du décollement séreux rétinien.

Discussion

A travers les deux observations présentées, les auteurs insistent sur la gravité des atteintes oculaires survenant dans le cadre de la maladie coeliaque, discutent la pathogénie et le mode évolutif de ces atteintes ainsi que la possibilité d’association à d’autres maladies auto-immunes.

Conclusion

 L’atteinte oculaire au cours de la maladie coeliaque est rare et peut être de gravité variable avec possibilité de récidives à l’origine de séquelles pouvant engager le pronostic fonctionnel visuel.

Poster électronique
3
1 votes.
Vu 34 fois.
remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2008-05-12 13.25 :
gliem hans

un diagnostic interessant
remonter
89
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Congrès

Réalisé par CYIM